N° 12, novembre 2006

Shirâz... la ville des poètes


Fatemeh Mehrânfar


L’Iran est un pays d’art et de littérature ayant abrité de nombreux poètes. L’Iran est aussi le pays des mystères : sa visite est une expérience unique car elle nous plonge dans le berceau d’une civilisation qui eut ses hauts et ses bas, mais qui enrichit les pages d’une histoire trois fois millénaire de l’âge du Feu à l’Epoque contemporaine. L’histoire de l’Iran remonte au IVème millénaire avant Jésus-Christ. Pendant des siècles, ce pays fut le lieu de passage de différentes cultures, ainsi qu’en témoigne la Route de la Soie.

L’une de ses plus belles villes est sans doute Chirâz, capitale de la région de Fars, et située à côté de Persépolis, l’un des plus beaux joyaux de l’Empire perse.

Chirâz est synonyme de douceur de vivre, de jardins, de poèmes, de roses, et se distingue surtout de par ses monuments, ses philosophes, ses fleurs, et ses vignes … (Le cépage Syrah serait ainsi originaire de Chirâz). Chirâz est une oasis de verdure et de culture dans le désert ; mais c’est avant tout la ville de grands poètes tels que Saadi et Hâfez. La popularité de ce dernier est telle que ses vers, qui suscitent toujours soupirs et émerveillements, ont été érigés au statut de proverbes, et rares sont les personnes qui n’en connaissent pas un ou deux pour chaque circonstance de la vie.

" Je te salue, ô Chirâz, cité incomparable ! Que le ciel te protège de tout danger : j’adresse mille et mille louanges à ce pays que la lumière céleste a gratifié de tant de splendeurs... ô pèlerins de l’Amour, venez à Chirâz et l’Amour, si votre coeur l’implore, vous comblera de tous ses dons " (Hâfez)

On peut également y visiter son mausolée, au cœur d’un jardin fleuri et orné de cyprès.

Cette ville abrite également le mausolée du grand poète Saadi (1184-1292) qui avait également chanté les louanges de cette ville :

"Tes jardins sont nombreux, tes vergers sans limite, tes palais montent jusqu’aux cieux..."

La ville fut la capitale de l’Iran durant 32 ans sous la dynastie des Zend (1747-1779) qui donnèrent leur nom à la principale artère de la ville. Elle a su conserver des quartiers typiquement anciens bâtis de briques crues et modernisés avec intelligence.


Visites: 2266

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



2 Messages

  • Shirâz... la ville des poètes 31 juillet 2015 11:58, par masson

    Je me documente sur l’Iran, sa culture, ses lieux, sa cuisine car ma fille qui y est allée, projette d’y retourner bientôt. J’avais déjà suivi son périple au fur et à mesure de ses déplacements.
    Cordialement

    repondre message

  • Shirâz... la ville des poètes 30 décembre 2016 15:30

    Je suis curieuse de connaître l’origine de mon prénom Chiraz. Mon mari me dit que c’est les fleurs du paradis dans le Coran (ouroud el jenna) et la ville de Chiraz en Iran se rapproche beaucoup de ce sens.

    repondre message