N° 45, août 2009

Ramba Zamba,...rien que de l’amour…


Texte et photos :

Hassan Tâheri


Pour décrire toute la bonté que j’ai vue ici, l’unique expression qui me vient à l’esprit est « rien que de l’amour ». J’ai vu des hommes bons qui tentent avec tendresse d’écarter le voile de la solitude, de la souffrance, du sentiment de différence et du chagrin de ces innocents dont nous nous éloignons souvent avec indifférence.

Klaus Erforth est un réalisateur. Avec une équipe d’artistes aussi motivés que lui, il a fondé une troupe théâtrale essentiellement formée de jeunes handicapés. Il tente de faire découvrir les talents innés des handicapés, pour prouver qu’ils sont capables de réaliser des choses eux aussi, comme tout être humain.

Ces comédiens fantastiques organisent des ateliers où ils discutent de sujets qui deviendront le thème de leurs peintures et de leurs magnifiques pièces de théâtre, qui ont pour la plupart la qualité des pièces professionnelles. Portées sur scène, elles obligent le spectateur à comprendre que ces personnes handicapées sont en réalité porteuses de mondes intérieurs très riches ; leur créativité montre qu’eux aussi sont capables, c’est pourquoi le mot d’ordre de ce groupe est JE PEUX, TU PEUX, NOUS POUVONS…

Berlin
Hassan Tâheri


Visites: 489

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.