N° 13, décembre 2006

A l’occasion de la célébration de Sheikh Mofid, un des grands savants du monde chiite


Amir Borjkhânzâdeh


Le 9 Azar (30 Novembre) est la journée de la célébration de Sheikh Mofid. Mohammad Ibn Mohammad Nâman Baghdadi, surnommé Sheikh Mofid, naquit en l’an 336 de l’hégire à Bagdad. Il fut le maître de Sheikh Tussi ainsi que Sayyed Razi, jurisconsulte chiite grand connaisseur de la théologie dogmatique. Sheikh Mofid était doté d’une habileté remarquable dans le domaine des discussions religieuses, et ses joutes oratoires avec les juges Abdoljabbar et Abubakr sont restées célèbres. Scientifique très brillant, il contribua à clarifier de nombreuses controverses religieuses. Il aurait rédigé près de deux cents œuvres telles que Osule-Fiqh (Les origines de la jurisprudence religieuse), ou encore Târikholshariat (Histoire de la loi religieuse). Il a également écrit de nombreux ouvrages consacrés au Figh (la jurisprudence islamique), dont le célèbre Intizar.

Ce grand savant et écrivain chiite décéda à l’âge de 75 ans, en l’an 413 de l’hégire. Sheikh Tussi relate que le jour de son décès, nombre de ses disciples et détracteurs se réunirent pour prier et pleurer sa mort, en un rassemblement jamais vu jusqu’alors. Il est enterré dans l’enceinte du mausolée de l’Imam Javad, près de la tombe de son maître Ibn- Ghaluye. En sa mémoire, une université baptisée Sheikh Mofid a également été fondée à Qom.


Visites: 786

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



1 Message